Partenaires et expériences antérieures

Les principaux partenaires de Voix de Femmes sont:  l’Union européenne, le Parti Italien des démocrates de gauche à travers AIDOS (Association Femmes Italiennes pour le Développement), l’UNICEF, l’Ambassade du Danemark, Ambassade de Chine, l’Ambassade d’Allemangne, Global Fund for Women, Equality Now, le SP/CNLS ( Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre les IST/VIHSIDA), la Fondation Haurralde, le PADS (Programme d’Appui au Développement Sanitaire), PPGlobal, UNFPA, No peace without justice (LPWJ), le CI-AF (Comité Inter Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effet sur la santé des femmes et des enfants), l’UNIFEM, E.

 Les principaux partenaires de Voix de Femmes sont:  l’Union européenne, le Parti Italien des démocrates de gauche à travers AIDOS (Association Femmes Italiennes pour le Développement), l’UNICEF, l’Ambassade du Danemark, Ambassade de Chine, l’Ambassade d’Allemangne, Global Fund for Women, Equality Now, le SP/CNLS ( Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre les IST/VIHSIDA), la Fondation Haurralde, le PADS (Programme d’Appui au Développement Sanitaire), l PPGlobal, UNFPA, No peace without justice (LPWJ), le CI-AF (Comité Inter Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effet sur la santé des femmes et des enfants), l’UNIFEM, E. Avec ces différents partenaires Voix de Femmes depuis sa création a conduits plusieurs projets sur les mutilations génitales féminines et sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes :

  • Le projet « contribution de l’ONG Voix de Femmes dans la lutte contre le VIH, le Sida et les IST » avec l’appui financier Secrétariat Permanent du Comité National de lutte les IST/Sida (SP/CNLS) en 2012. Il a consisté en la mise en œuvre d’activités de sensibilisation sur les IST/VIH/ Sida, de soutien aux personnes vivant avec le VIH (prise en charge médicale et soutien psychologique), de soutien aux Orphelins Enfants Vulnérables (OEV) dans les provinces du Boulgou, des Balés, du Kénédougou, du Kadiogo, du Poni, de la Sissili. Voix de Femmes dispose de noyaux relais dans toutes ces provinces.
  • Le projet « reconversion des ex exciseuses dans quatre arrondissements de la commune de Ouagadougou » en   2011 au compte du Comité Inter Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effet sur la santé des femmes et des enfants (CI-AF). Il s’agit d’un projet qui a pour objectif de faciliter la reconversion des ex exciseuses vers d’autres activités rémunératrices. Ainsi 30 ex-exciseuses et leurs accompagnantes dont 13 ex exciseuses, 9 aides exciseuses et 8 femmes engagées ont bénéficié d’informations sur l ‘excision et ses méfaits sur la santé de la femme et de la jeune fille et de financement d’AGR.
  • Le projet « Droits des femmes et promotion de l’abandon des mutilations génitales féminines» de 2008 à 2012   avec l’appui de la Fondation Haurralde basée en Espagne, dans les provinces du Boulgou, des Balés, de la Sissili, du Kadiogo, du Poni et du Kénédougou.
  • Le projet « sensibilisation sur les MGF auprès des populations des secteurs périphériques de la ville de Ouagadougou » de   2007 à 2008 avec l’appui de l’UNICEF. Le projet a concerné les ex arrondissements suivants : Bogodogo, Signoghin, Nongremasson et Boulmiougou. Des noyaux relais ont été mis en place dans ces ex arrondissements au nombre de 160, à savoir 40 par ex arrondissement.

5803376 Commentaires

Laissez un commentaire

Newslatters

Souscrivez vous et soyez informés sur :

  • Nos activités
  • Nos actualités
  • Nos publications
  • les info sur toutes nos actions

Nos contacts

09 BP 383 Ouagadougou - secteur 42, Armt 10
Bureau : (00226) 50 40 21 66
Presidente : ( 00226) 70 26 26 07 et 50 38 47
SG :( 00226) 70 26 97 14
Coordonnateur :( 00226) 70 29 22 33