Contexte de mise en oeuvre du CBF

Le Centre pour le Bien-être des Femmes et la prévention des mutilations génitales féminines / Gisèle KAMBOU (CBF/GK) est une initiative réalisée dans l’ex secteur 27,

11 Aoû 2016 3386 Commentaires

Le Centre pour le Bien-être des Femmes et la prévention des mutilations génitales féminines / Gisèle KAMBOU (CBF/GK) est une initiative réalisée dans l’ex secteur 27,actuel secteur 42 de l’arrondissement 10 de la ville de Ouagadougou (Burkina Faso) par l’ONG Voix de Femmes (VDF) en partenariat avec l’Association Italienne Femmes pour le Développement (AIDOS). Il a été créé en octobre 2006 et transféré sur son site actuel en novembre 2007.
La population de la zone d’implantation du CBF, vit dans un état d’extrême pauvreté. Beaucoup de services, non seulement l’approvisionnement en eau potable et électricité, mais également les services sanitaires de base publics ou privés n’y sont pas encore disponibles pour tous, ou sont en nombre insuffisant. En particulier, les femmes et les jeunes ont un accès faible aux soins de santé et à l’information en matière de santé sexuelle et de la reproduction. Cet accès limité aux services de santé met la prévention et le traitement hors de la portée de la majorité de la population.
Dans un tel environnement de pauvreté avec des considérations socioculturelles, il apparait que certaines pratiques traditionnelles peu favorables à la femme et à la jeune fille persistent. Les mutilations génitales féminines en font partie et restent répandues de même que toutes les autres formes de violence portant atteinte aux droits et à la santé de la femme et de la jeune fille tels le mariage précoce et forcé, le lévirat, les violences conjugales, l’exclusion des jeunes filles en cas de grossesse, etc. Cette vulnérabilité des femmes et des jeunes filles est renforcée par leur sous scolarisation, leur déscolarisation, leur faible niveau d’alphabétisation ou encore leur faible participation aux prises de décision au niveau familial et communautaire.
C’est dans un tel contexte, qu’intervient le centre pour le bien être des femmes et la prévention des mutilations génitales féminines. Ce centre, grâce à son approche pluridisciplinaire, tente de pallier au manque d’accès aux soins et aux informations de SSR de la population du secteur 42. Plusieurs raisons justifient sa mise en place dont :

• Le faible accès des femmes, des jeunes et des hommes aux soins de santé et à l’information en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) ;

• La persistance de toute forme de violences faites aux femmes et de pratiques traditionnelles portant atteinte aux droits et à la santé de la femme et de la jeune fille (excision, mariages précoces/forcés, le lévirat, etc.)

Le CBF traite la santé reproductive des femmes avec une approche holistique, où il ne s’agit pas seulement de l’absence de maladie à travers la prévention et les soins, mais d’un état complet de bien-être, physique et psychologique.

Le CBF intervient sur la base de la méthodologie de gestion des services (accueil, visite, traitement des femmes). Cette approche porte sur une vision de bien-être de la femme qui comprend la possibilité pour la femme elle même d’exprimer ses besoins, tant au plan physique que psychologique et inter relationnels avec les autres membres de la famille et de la communauté.
Dans le concept de bien-être, figurent aussi les relations entre les hommes et femmes, les relations familiales, le rôle social et culturel joué par les femmes elles-mêmes ainsi que leur place dans la communauté et la société.

Plus dans cette catégorie : Objectifs du CBF »

3386 Commentaires

Laissez un commentaire

Newslatters

Souscrivez vous et soyez informés sur :

  • Nos activités
  • Nos actualités
  • Nos publications
  • les info sur toutes nos actions

Nos contacts

09 BP 383 Ouagadougou - secteur 42, Armt 10
Bureau : (00226) 50 40 21 66
Presidente : ( 00226) 70 26 26 07 et 50 38 47
SG :( 00226) 70 26 97 14
Coordonnateur :( 00226) 70 29 22 33